Écurie virtuelle & RPG ♥
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier éco droit n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Audrey
Admin / Entraîneuse


Messages : 402
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 19
Localisation : Derrière touaa !

Fiche du cavalier
Points de Mission:
3/100  (3/100)
Galop: 1
Chevaux:

MessageSujet: Dossier éco droit n°2   Dim 26 Avr - 16:30

Document 1 : Les différentes organisations

La diversité des organisations

Une organisation est un ensemble hiérarchisé et structuré de personnes animées par les mêmes intérêts et qui mènent une action en vue d’atteindre un but commun.

• Les entreprises privées : elles ont pour but de vendre des biens et des services pour réaliser des bénéfices. (ex : Mac Donald)
• Organisations publiques : elles ont pour but de rendre des services fréquemment gratuits et disponibles pour tous aux particuliers. (ex : hôpital)
• Associations : elles ont pour but de rendre des services sans rechercher de bénéfices. (Resto du cœur)

Les organisations participent à la production, c’est-à-dire à la création de biens et services destinés à satisfaire les besoins individuels et collectifs. Les biens sont des objets matériels (pouvant être touchés) et conservés.
Les services se caractérisent par la mise à disposition d’une capacité technique ou intellectuelle (qui ne peut pas être touchée). (ex : cours, soin médical)

Il faut distinguer :
Les services marchands ; services rendus par des entreprises contre le versement d’une rémunération monétaire.
Les services non marchands ; services fournis gratuitement ou à des prix non significatifs par des administrations ou des associations. (ex : santé, aide humanitaire)

Les entreprises, les organisations publiques, les organisations à but non lucratif

• Entreprise : Unité économique de production de biens ou de services à but commercial.
• Organisations publiques : ces organisations sont la propriété de l'Etat (police, éducation nationale...) ou si elles ne sont pas propriété de l'Etat, elles sont contrôlées par l'Etat (la poste). L'Etat fixe les objectifs à ses organisations. Plus l'Etat est libéral, plus les organisations publiques jouent un moindre rôle. C'est un service qui se définit comme l'ensemble des activités d'intérêt général qui est mis à la disposition de la collectivité par les autorités publiques à travers les organismes publics. Dons se sont en général, des services non-marchand financés par l'impôt.
• Organisations à but non lucratif : Groupe d'au moins deux membres qui exercent une activité sans en retirer un avantage financier à titre personnel. S'il y a des bénéfices, ils sont renversés à l'association pour la développer.




















Document 2 : Finalités et objectifs des organisations

La satisfaction de besoin économiques et sociaux










http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/association-a-but-non-lucratif/
http://www.intellego.fr/soutien-scolaire-1ere-stmg/aide-scolaire-management/les-organisations-publiques/44360
http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/entreprise/
https://courscompta.wordpress.com/2011/03/04/chapitre-2-la-diversite-des-organisations-et-leurs-roles/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harasdeletriviere.creerforum.lu
Audrey
Admin / Entraîneuse


Messages : 402
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 19
Localisation : Derrière touaa !

Fiche du cavalier
Points de Mission:
3/100  (3/100)
Galop: 1
Chevaux:

MessageSujet: Re: Dossier éco droit n°2   Dim 26 Avr - 18:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harasdeletriviere.creerforum.lu
Audrey
Admin / Entraîneuse


Messages : 402
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 19
Localisation : Derrière touaa !

Fiche du cavalier
Points de Mission:
3/100  (3/100)
Galop: 1
Chevaux:

MessageSujet: Re: Dossier éco droit n°2   Dim 26 Avr - 18:28

Document 1 : Les différentes organisations

La diversité des organisations

Une organisation est un ensemble hiérarchisé et structuré de personnes animées par les mêmes intérêts et qui mènent une action en vue d’atteindre un but commun.

• Les entreprises privées : elles ont pour but de vendre des biens et des services pour réaliser des bénéfices. (ex : Mac Donald)
• Organisations publiques : elles ont pour but de rendre des services fréquemment gratuits et disponibles pour tous aux particuliers. (ex : hôpital)
• Associations : elles ont pour but de rendre des services sans rechercher de bénéfices. (Resto du cœur)

Les organisations participent à la production, c’est-à-dire à la création de biens et services destinés à satisfaire les besoins individuels et collectifs. Les biens sont des objets matériels (pouvant être touchés) et conservés.
Les services se caractérisent par la mise à disposition d’une capacité technique ou intellectuelle (qui ne peut pas être touchée). (ex : cours, soin médical)

Il faut distinguer :
Les services marchands : services rendus par des entreprises contre le versement d’une rémunération monétaire.
Les services non marchands : services fournis gratuitement ou à des prix non significatifs par des administrations ou des associations. (ex : santé, aide humanitaire)

Les entreprises, les organisations publiques, les organisations à but non lucratif



• Entreprise : Unité économique de production de biens ou de services à but commercial.
• Organisations publiques : ces organisations sont la propriété de l'Etat (police, éducation nationale...) ou si elles ne sont pas propriété de l'Etat, elles sont contrôlées par l'Etat (la poste). L'Etat fixe les objectifs à ses organisations. Plus l'Etat est libéral, plus les organisations publiques jouent un moindre rôle. C'est un service qui se définit comme l'ensemble des activités d'intérêt général qui est mis à la disposition de la collectivité par les autorités publiques à travers les organismes publics. Dons se sont en général, des services non-marchand financés par l'impôt.
• Organisations à but non lucratif : Groupe d'au moins deux membres qui exercent une activité sans en retirer un avantage financier à titre personnel. S'il y a des bénéfices, ils sont renversés à l'association pour la développer.










Document 2 : Finalités et objectifs des organisations

Les principes et les missions de service public

Un service public est une activité exercée directement par l'autorité publique (Etat, collectivité territoriale ou locale) ou sous son contrôle, dans le but de satisfaire un besoin d'intérêt général.
Ils doivent être régis par les principes suivants :
• Egalité d’accès aux services pour toute la population. Cela implique une répartition géographique juste, équilibrée, écologiquement responsable, en fonction des besoins sociaux sur l’ensemble du territoire et, pour les services payants une tarification unique, sur la base de la solidarité, par l’usage de la péréquation.
• Bon usage de l’argent public. Cela implique, dans une démarche citoyenne et démocratique, que des moyens soient dégagés pour assurer la participation à leur gestion des salariés, des usagers, et de collectivités représentatives d’intérêts publics, dans une confrontation constructive, ainsi que le contrôle périodique de leur efficacité sociale et de leur saine gestion.

Ils sont inaliénables, ils appartiennent à tous les citoyens.

La production de biens et/ou de services marchands ou non marchands

Les biens

Les biens sont des objets physiques (portables, télévisions, paquets de gâteaux, livres, etc...) pour lesquels il existe une demande, un droit de propriété et qui peuvent être vendus.
Les biens sont demandés pour être utilisés afin de satisfaire les besoins ou les désirs des ménages ou de la collectivité.
On y distingue :
• Les biens de consommations : télévision, voiture, etc...

• Les biens d’équipement ou biens intermédiaires : par exemple une usine transforme un arbre en planche puis revend ses planches à un pour faire un meuble.

La production et l’échange de biens sont des activités tout à fait séparées. Samsung produit les téléphones portables et par exemple DARTY les vend dans ses magasins. Certains biens peuvent ne jamais être échangés (Tour Effel, Le Louvre, etc...), tandis que d’autres peuvent être achetés et vendus de nombreuses fois (téléphones portables, ordinateur, etc...)

Certaines entreprises fabriquent des biens uniques ou en très petite quantité. Il s’agit alors d’une production à l’unité.
Au contraire, d’autres se destinent à la fabrication de biens en grande quantité. Il s’agit ici d’une production en série. Si la série concernée dépasse les 100 000 unités, on parle alors de production de masse.

Le procédé de production peut être continu et dans ce cas toutes les machines concernées sont destinées à la fabrication d’un seul et même produit et sont disposées en ligne.
Il peut être discontinu et les machines sont regroupées par nature (tournage, fraisage, perçage...) et non placées en ligne. Elles sont destinées à fabriquer plusieurs sortes de production.


Les services

Les services marchands : services rendus par des entreprises contre le versement d’une rémunération monétaire.
Les services non marchands : services fournis gratuitement ou à des prix non significatifs par des administrations ou des associations. (ex : santé, aide humanitaire)

Une production de services se caractérise essentiellement par la mise à disposition d’une capacité technique (Pour installer une box Free certains opérateurs envoie à domicile un assistant) ou intellectuelle (des ingénieurs de chez Areva vont en Chine
pour construire des centrales nucléaires).

La production de services repose sur des critères précis :

• Un service est immatériel et par conséquent ne peut pas être stocké.
• Les services sont consommés en même temps qu’ils sont produits.
• Le client participe à la production du service.

La création de richesse

Le produit intérieur brut (PIB) est l'indicateur économique mesurant la richesse créée par année dans un pays donné. Il mesure la croissance économique en mettant en exergue la valeur ajoutée totale des biens et des services produits sur un territoire national. Cependant, ces deux notions doivent être critiquées. En effet, il faut également tenir compte des facteurs sociaux afin de pouvoir quantifier objectivement la création de richesse. Les données numériques ne peuvent être les seules prises en considération. Au niveau de l'entreprise, les problématiques relatives à la création de richesse sont les mêmes.

L'analyse économique retient deux grands facteurs de production : le capital et le travail, plus communément dénommés les machines et les hommes. La combinaison de ces deux facteurs est utilisée par les agents économiques, parmi lesquels les entreprises, afin de produire et de créer de la richesse.
Le facteur travail regroupe l'ensemble des activités humaines, intellectuelles ou manuelles, dont l'objectif est de produire un bien ou un service à valeur ajoutée. Il donne lieu à la perception d'une rémunération et est à analyser selon deux aspects : quantitatif et qualitatif.
La dimension quantitative retient l'effectif des salariés et la population disponible pour travailler. Elle dépend des données démographiques du pays (âge de la population active, taux de natalité ou encore solde migratoire de la population).
L'aspect qualitatif prend en considération le « capital humain », c'est-à-dire les capacités professionnelles des hommes. À cet effet, on examine leur niveau d'étude, mais aussi d'expérience, tout comme leur capacité à mobiliser leurs moyens au profit de la production. Le capital humain s'intéresse tout particulièrement à la formation initiale, c'est-à-dire la formation reçue avant d'entrer dans la vie active. Mais aussi à la formation continue, c'est-à-dire la formation que le travailleur reçoit tout au long de sa vie professionnelle.





Le facteur capital regroupe l'ensemble des biens réels utilisés pour produire. C'est donc un facteur qui a lui-même été produit à des fins économiques (ex. : un robot sur une chaîne de production). C'est aussi pourquoi on distingue deux « niveaux » de capital :
• Le capital technique circulant : utilisable à court terme (durée inférieure à un an). C'est celui qui sera détruit ou transformé dans le cadre de la production de richesse (ex. : une matière première) ;
• Le capital technique fixe : qui s'utilise à long terme (durée supérieure à un an). Ce capital consiste en biens réels utilisés pour la production de richesse (ex. : une machine). Notons toutefois qu'ils deviennent obsolètes avec l'usage et qu'ils doivent être remplacés pour maintenir une certaine compétitivité des agents économiques concernés.
Par ailleurs, deux autres facteurs de production doivent être cités également :
• Tout d'abord, le capital naturel (généralement connu comme le « capital terre »). Il regroupe l'ensemble des ressources naturelles constituant des moyens de production de biens et services écologiques (ex. : la filtration naturelle de l'eau). Les ressources naturelles représentent dans cette optique des opportunités de création de richesse « propre ».
• Le facteur immatériel, c'est-à-dire l'information, le savoir-faire des entreprises. Difficilement quantifiable, il s'appréhende dans une dimension qualitative. Cependant, ce dernier est déterminé par le progrès technique et est donc lié également au facteur capital, qui, lui, se quantifie.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harasdeletriviere.creerforum.lu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier éco droit n°2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier éco droit n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Droit Canon
» Dossier sur l'histoire de Sega
» Le droit de savoir sur les citées.
» Dossier Resident evil/Biohazard
» Dossier The Legend of Zelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Centre Hippique de l'étrivière  :: # :: Cours-
Sauter vers: